VIE DE L'ASSOCIATION

 

Dernire mise ˆ jour

Cliquez ici

JANVIER 2001

 

DŽclaration de constitution de l'association JUSTICE POUR ANTHONY MUNGIN ˆ la PrŽfecture de la VendŽe.

CrŽation du site internet.

RŽunion du bureau.

 

 

FEVRIER

 

Envoi de 40 courriers ˆ partis politiques, associations, presse Žcrite locale et nationale ; radios et tŽlŽs locales et rŽgionales.

Parution au Journal Officiel de la RŽpublique.

Article dans VendŽe-Matin.

Article dans Ouest-France.

Article dans le Journal du Pays Yonnais.

Retours Marie-Claire , la Vie, Amnesty International 85.

Interview Radio France Loire-OcŽan.

 

 

MARS

 

Enregistrement reportage Canal 15.

Signature du contrat avec Ma”tre Malnik qui prŽsentera l'appel d'Anthony si autorisŽ par le juge ˆ entrer dans l'affaire. Engagement pris par Pat, notre amie de Genve. Ceci a ŽtŽ rendu possible parce que nous avons pu verser la moitiŽ des 10 000 dollars/75 000 francs( environ ) d'honoraires ( fonds rŽunis par Fonds Death Row ­ Suisse, TriFold Ministries ­ USA et Justice pour Anthony Mungin ­ France ). Le solde sera payable en versements mensuels de 750 dollars/environ 5 000 francs rŽpartis entre Suisse et France.

A nous donc de continuer ˆ convaincre On pense aussi ˆ une contribution mensuelle.

 

AVRIL

 

 

Article dans Marie-Claire.

Article dans Roche-Mag.

CafŽ philo : Ç PŽnalitŽ et HumanitŽ È  animŽ par Michel

 

MAI

 

 

Article dans Ouest-France.

Reportage tŽlŽvisŽ de Canal 15.

Trois soirŽes de collecte de fonds aprs les spectacles de Yannick Jaulin au Mange : vente de CD de Yannick, de 5 pomes d'Anthony traduits par Laurence, Jean et Danielle et illustrŽs par Gratienne, de posters rŽalisŽs par les Žlves de Jean-Claude.

 

 

JUIN

 

Article dans Ouest-France.

Vu du conseil municipal de la Roche-sur-Yon appelant les Yonnais ˆ soutenir financirement JUSTICE POUR ANTHONY MUNGIN.

Parution de Ç l'AmŽrique qui tue È  de Michel Taube, prŽsident de ENSEMBLE CONTRE LA PEINE DE MORT, avec exposŽ du cas d'Anthony ( et erreur en ligne 1 : dŽlinquant pendant 2 ou 3 ans, pas 25 ! )

RŽunion Bilan et Perspectives.

Vente de livres, pomes etc. au bric ˆ brac des Zygomates.

Participation de Danielle au Congrs de Strasbourg : 1re confŽrence mondiale pour l'abolition universelle de la peine de mort.

Versement de 2 000 dollars/15 000 francs pour engager une enqutrice ( avance sur recettes )

 

 

JUILLET

 

Participation ˆ LA VENDEE CONTRE LE RACISME ˆ la Roche/Yon.

Article dans VendŽe-Matin.

Article dans la VendŽe Ouvrire, bulletin de l'UD-CFDT.

Motion 3 850 = appel instruit par Ken, remis au juge le 12 juillet.

Voyages aux Etats-Unis. Rencontres avec Anthony et Ken, son avocat.

Le juge a 90 jours pour se prononcer sur la recevabilitŽ de l'appel = rŽponse attendue en octobre. Si rŽponse positive, audience fin 2001 ou dŽbut 2002. RŽsultats espŽrŽs : cassation de la condamnation ˆ mort, obtention d'un nouveau procs.

Besoin de poursuivre la contre-enqute = de rŽunir encore 2 000 dollars/15 000 francs.

 

AOUT

 

Article dans Ouest-France.

 

SEPTEMBRE

 

 

RŽunion de rentrŽe.

Participation ˆ un vide-greniers ˆ la Roche/Yon.

Entrevue avec Raymond Forni, prŽsident de l'AssemblŽe Nationale, grand militant contre la peine de mort.

Lettre de Jacques Auxiette, maire de la Roche/Yon, appelant Robert Badinter ˆ soutenir JUSTICE POUR ANTHONY MUNGIN.

 

 

 

 

 

OCTOBRE

 

Participation au Forum des associations ˆ la Roche/Yon.

 

 

NOVEMBRE

 

VICTOIRE : appel recevable = Evidentiary Hearing accordŽ ( = exceptionnel ). Cette audience cruciale durera 2 ˆ 3 jours, vraisemblablement dŽbut 2002 (cf mois de juillet)

 

DECEMBRE

 

Versement de 2 000 dollars/15 000 f pour terminer la contre-enqute.

Anthony souhaite une bonne et heureuse annŽe aux amis de l'association gr‰ce ˆ qui il peut croire en un avenir hors de sa cage.

 

JANVIER 2002

 

Un an dŽjˆ ! et un premier bilan : En 2001 la dŽfense d'Anthony a cožtŽ 14 000 dollars = 105 000 francs rŽpartis entre 10 000 dollars/75.000 f pour son avocat et 4 000 dollars/30 000 f pour son enqutrice. Les associŽs-payeurs ont ŽtŽ : Fonds Death Row-Suisse pour 5 000 dollars/37 500 f (encore merci ˆ Pat qui a pris le risque de signer le contrat), un couple new-yorkais pour 2 000 dollars/15 000 f et Justice pour Anthony Mungin-France pour 7 000 dollars/52 500 ( dont 20 000 f avancŽs par deux membres, donc ˆ rembourser un jour ! )

CrŽation d'un nouveau site : http://www.anthonymungin.com par Anika et Stefan, les amis de New-York.

DŽbut d'organisation du concert pour Anthony. Date et lieu prŽvus : le samedi 7 septembre ˆ la Roche-sur-Yon, ( petite salle du Bourg ), musiques d'Afrique. A suivre

 

FEVRIER

 

RŽunion concert : groupes prŽvus : Amadou et Sarayama, MalanguŽ, Kori, Maloba ( sous rŽserves ). Beaucoup de travail pour les organisateurs ! Recherchons sponsors !!

 

MARS

 

1er Mars : journŽe internationale pour l'abolition universelle de la peine de mort, affichettes ( disponibles sur le site ) distribuŽes par diffŽrents moyens pour affichage dans lieux publics.

Le 8, Huff Hearing = prŽ-audience en prŽsence de la dŽfense et de l'accusation, confirmation de la tenue d'une Evidentiary Hearing en prŽsence de l'accusŽ, Anthony, dans les 3 mois.

RŽunion concert.

 

MAI

 

Deuxime participation ˆ la fte contre le racisme.

Article dans VendŽe-Matin.

 

 

 

JUIN

 

Autre participation ˆ un vide-greniers.

 

JUILLET

 

AssemblŽe gŽnŽrale de l'association.

 

AOUT

 

á rŽunion concert,

á vide-greniers.

 

SEPTEMBRE

 

á vide-greniers,

á rŽunion concert.

 

DECEMBRE

 

Concert de soutien le vendredi 6 ˆ la petite salle des ftes du Bourg-sous-la-Roche, avec le soutien de Da Octo Posse et de la ville de la Roche-sur-Yon.

Programmation en cours : Kori, MalanguŽ, Maloba, Amadou et Saramaya..........

 

MARS 2003

 

LA LONGUE MARCHE VERS L'ABOLITION UNIVERSELLE DE LA PEINE DE MORT.

 

En juin 2001 s'est tenu ˆ Strasbourg le premier congrs mondial contre la peine de mort.. Si, en Europe, la peine de mort est devenue totalement anachronique, il n'en est pas ainsi dans le reste du monde et particulirement en Chine, Arabie Saoudite, Etats-Unis et Iran. De nos jours on tue encore, lŽgalement par lapidation, pendaison, peloton, d'exŽcution, chambre ˆ gaz, Žlectrocution et de plus en plus par injection lŽtale, le procŽdŽ que les AmŽricains des E-U exportent et qui fait du mŽdecin un bourreau contemporain.

L'assemblŽe parlementaire du conseil de l'Europe avait rappelŽ que Ç un Žtat ayant le statut d'observateur auprs du Conseil de l'Europe doit accepter les principes de la dŽmocratie, de la prŽŽminence du droit et le principe en vertu duquel toute personne placŽe sous sa juridiction doit jouir des droits de l'homme et des libertŽs fondamentales. È Le Japon et les Etats-Unis d'AmŽrique conservent la peine de mort et procdent ˆ des exŽcutions et enfreignent donc leurs obligations relatives au statut d'observateur. Il leur avait ŽtŽ solennellement demandŽ de s'engager dans une dŽmarche de moratoire puis d'abolition ( date limite : 1er janvier 2003 ) sous peine de perdre leur statut. Aucune avancŽe n'Žtant constatŽe, la question de leur retirer ce statut sera posŽe ˆ la session de juin 2003.

Ce que subissent les condamnŽs en attente d'exŽcution a ŽtŽ assimilŽ par la Cour europŽenne des droits de l'homme ˆ une forme de traitement et de ch‰timent inhumain et dŽgradant.

Le documentaire oscarisŽ de Jean-Xavier de Lestrade : Ç Un Coupable IdŽal È et le film de Solveig Anspach : Ç Made In The USA È, consacrŽ ˆ Odell Barnes, exŽcutŽ au Texas le 1er mars 2000 ont dŽpeint de faon spectaculaire la justice ˆ l'amŽricaine o erreurs judiciaires et peine capitale sont le privilge des pauvres et des minoritŽs ethniques. Dans beaucoup d'Žtats les noirs reprŽsentent les 2/3 des dŽtenus des quartiers de la mort alors qu'ils ne constituent que 12% de la population.

Depuis la rŽintroduction de la peine de mort aux E-U en 1976, ˆ ce jour, 859 condamnŽs ont ŽtŽ exŽcutŽs, dont 305 au Texas et 152 sous le mandat du gouverneur George W Bush .En ce dŽbut d'annŽe 2003, 39 sont morts dont 16 au Texas ­ 15 par injection et 1 par Žlectrocution. 20 condamnŽs ˆ mort ont reu une date d'exŽcution entre le 27.06.03 et le 20.10.03.

Les Žtats qui exŽcutent le plus sont le Texas (305), la Virginie (88), l'Oklahoma (64), le Missouri (60) et la Floride. La Floride est aussi l'Žtat o pour 56 condamnŽs exŽcutŽs, 25 ont ŽtŽ libŽrŽs aprs 15 ˆ 25 ans de couloir de la mort et 100 dollars en poche pour tenter de revivre.

C'est dans cet Žtat du sud qu'Anthony Mungin a ŽtŽ condamnŽ ˆ mort. C'est lui que depuis janvier 2001 l'association Ç JUSTICE POUR ANTHONY MUNGIN È soutient financirement.

La lutte pour l'abolition se mne de diffŽrentes manires. Amnesty International, pour ne citer, que cette association, joue un r™le majeur dans ce combat mais lorsqu'elle appelle ˆ signer une pŽtition en faveur d'un condamnŽ de droit commun, c'est souvent l'ultime bataille. Les gouverneurs n'exercent jamais leur droit de gr‰ce, politiquement incorrect.

La dŽmarche de notre association s'inspire de celle menŽe par Colette Berths au sein de Ç Lutte pour la Justice È crŽŽe par Odell Barnes lui-mme. Comme de trop nombreux jeunes noirs dŽlinquants et pauvres il a ŽtŽ exŽcutŽ mais son innocence est certaine.

C'est le sort que nous voulons Žviter ˆ Anthony Mungin et nous espŽrons que vous nous rejoindrez.

Danielle GuŽdon, PrŽsidente De JAM. Vendredi 27 Juin 2003

 

JUILLET 2003

 

AssemblŽe gŽnŽrale et Žlection du nouveau bureau

 

OCTOBRE 2003

 

JournŽe mondiale contre la peine de mort, le 10, les participants sont invitŽs ˆ allumer une bougie "une lumire contre l'obscurantisme" et ˆ acheter un ruban noir.

Distribution du tract suivant :

JUSTICE N'EST PAS VENGEANCE, MORT N'EST PAS JUSTICE.

 

Le 10 octobre est une journŽe internationale contre la peine de mort ˆ l'initiative des associations d'obŽdience mondiale comme Amnesty International ou la FŽdŽration Internationale des Droits de l'Homme. Dans chaque pays, d'autres associations, de grande ou moyenne importance s'y associent. Nous y avons notre place par la lutte que nous menons depuis trois ans aux c™tŽs du condamnŽ ˆ mort de droit commun Anthony Mungin, de son enqutrice Terry Farley Walsh et de son avocat Kenneth Malnik,

Dans un dŽpliant rŽalisŽ pour notre concert de mars j'avais intitulŽ un texte Ç la longue marche vers l'abolition universelle de la peine de mort È. Je ne le reprendrai pas ce soir. Je vous rappellerai seulement que du projet de loi dŽposŽ par Le Pelletier de Saint-Fargeau en 1791, ˆ celui dŽposŽ par Robert Badinter en 1981, il a fallu deux sicles pour que la France ne soit plus un pays civilisŽ, dŽmocratique o l'on coupait en deux ceux qu'on avait, ˆ tort ou ˆ raison, condamnŽs ˆ mort. Demain, nous aurons le privilge de l'entendre.

Vous savez tous qu'au 21me sicle la CommunautŽ EuropŽenne est le seul espace o ce ch‰timent barbare, inutile ne s'applique plus mais ailleurs on continue ˆ lapider, dŽcapiter, pendre, empoisonner. Vous savez tous que Chine, Iran et Etats-Unis d'AmŽrique sont les trois Žtats les plus meurtriers. On conoit que les Žtats totalitaires mettent ˆ mort, le scandale rŽside dans la persistance de cette pratique dans les pays dŽmocratiques que sont les Etats-Unis d'AmŽrique et le Japon. La question de leur retirer leur statut d'observateur auprs du Conseil de l'Europe est posŽe depuis deux ans.

Je vous parlerai donc, ce soir, de ces deux pays et d'abord de celui dont on ignore tout : le Japon.

La peine de mort y est une Ç tradition culturelle È et une mission de la FŽdŽration Internationale des Droits de l'Homme concluait, en 2002, que l'abolition n'y avait aucune chance. Seul espoir tŽnu : un moratoire de deux ans.

Que sait-on sur les couloirs de la mort du Japon ? que dans les dix dernires annŽes il y a eu 45 exŽcutions, que 56 personnes sont en attente d'exŽcution, que les exŽcutions ont lieu 10 ˆ 15 ans aprs les faits. Le pire est que les condamnŽs savent que chaque jour peut tre le dernier puisqu'ils ne sont avertis qu'environ une heure avant l'exŽcution et que leurs familles, elles, ne sont prŽvenues que lorsqu'on leur demande de recueillir la dŽpouille.

Au Japon aussi la condamnation ˆ mort n'empche pas l'erreur judiciaire. L'octogŽnaire, Sakae Menda, prŽsent au Congrs de Strasbourg, en 2001 avait ŽtŽ acquittŽ aprs 34 ans de couloir de la mort et 6 appels.

L'erreur judiciaire, l'inŽgalitŽ devant la loi, c'est ce qui a motivŽ le gouverneur Ryan pour dŽcrŽter, en 2000, un moratoire en Illinois puis vider son couloir de la mort : 167 condamnŽs ont ŽtŽ graciŽs, 4 libŽrŽs.

Mais si les jurys condamnent moins ˆ mort, la machine ˆ tuer fonctionne toujours. La peine de mort amŽricaine a sa gŽographie Ç the Bible belt È les Žtats du Sud qui citent l'Ancien Testament Ç il pour il, dent pour dent È, la peine de mort a ses Ç favoris È : les noirs, les droguŽs, les pauvres qui n'ont eu ni famille, ni Žducation, ni dŽfense adŽquate.

Anthony Mungin est de ceux-lˆ et les questions qu'on nous pose souvent sont : Ç Pourquoi ? Pourquoi lui ? Est-il vraiment innocent ? È

Pourquoi ?

Parce qu'au Congrs de Strasbourg, les grands tŽmoins ont dit et rŽpŽtŽ que l'argument moral ne servait ˆ rien et que seules les innocences prouvŽes ˆ coup de contre-enqute, rŽexamen du dossier, donc ˆ coup de dollars contribuaient ˆ semer le doute dans la population ( qui bien souvent ne se pose aucune question ).

Pourquoi lui?

Anthony avait pris le risque de tŽmoigner dans Ç Les couloirs de la mort È, reportage de SŽbastien Vibert pour EnvoyŽ SpŽcial. Notre dŽmarche rŽpond ˆ sa demande, ˆ la demande de condamnŽs comme lui, sans ressources pour relancer la machine judiciaire.

Est-il vraiment innocent ? Cela n'est pas le problme, cela n'est pas notre problme. Ce n'est pas ˆ nous de dire le droit aux Etats-Unis. Ce que nous voulons c'est l'ŽquitŽ devant la justice et l'ŽquitŽ devant la peine. Sa condamnation ne rŽpond ˆ aucune de ces deux exigences.

Le procs n'a ŽtŽ instruit qu'ˆ charge, ignorant en particulier les tŽmoins ˆ dŽcharge que Terry, l'enqutrice, a facilement retrouvŽs lors de sa contre enqute.

Aucun cabinet franais ne reprŽsenterait, en mme temps accusateur et accusŽ. Et pourtant, l'unique tŽmoin qui a changŽ son tŽmoignage, a un casier judiciaire impressionnant retrouvŽ par Ken. En violation de toute dŽontologie, il Žtait reprŽsentŽ, par le mme avocat qu'Anthony Mungin.

Son enqutrice, Terry est une personne engagŽe qui a collaborŽ ˆ une Žtude du professeur Michael Radelet sur la peine capitale en Floride. Lui mme a Žcrit de nombreux livres sur cette question

L'avocat, commis d'office, pour le premier appel, n'avait aucune expŽrience en matire d'affaire capitale. Il n'a pas soulevŽ les points cruciaux.

L'avocat actuel, Ken, respecte son client et admire sa dŽtermination.

Un juge auprs de la Cour Suprme de Floride, dans une longue dissension lors du premier appel, rejetŽ, avait conclu que si ce jeune homme pouvait bŽnŽficier d'une dŽfense convenable on pourrait envisager avec optimisme un second procs.

Anthony a ŽtŽ condamnŽ en Floride, sentence de mort recommandŽe par 7 voix contre 5. La Floride est dans le peloton de tte pour la population des couloirs de la mort mais c'est surtout l'Žtat leader pour les erreurs judiciaires puisque, depuis la reprise des exŽcutions, 25 condamnŽs ont ŽtŽ libŽrŽs aprs une 10 ˆ 25 annŽes de couloir!

Quand Robert Badinter a dŽfendu Patrick Henry, il le savait coupable, quand Gilbert Collard a reprŽsentŽ les parents de la petite Dolors il n'a pas demandŽ la mort pour Christian Ranucci. Quand le dernier condamnŽ ˆ mort franais, Philippe Maurice, a ŽtŽ libŽrŽ, il a repris sa place dans la sociŽtŽ. Ceci est ˆ l'honneur des avocats et de la justice franaise.

La peine de mort, elle, est irrŽversible, elle n'a pas de pouvoir dissuasif, elle doit tre abolie universellement.

La victoire de l'abolition empruntera de nombreux chemins. Nous savons bien qu'au final, comme en France en 1981, comme en Illinois en l'an 2000, comme en ArmŽnie en 2003, le dŽnouement ne peut tre que politique. Notre conviction est que Justice pour Anthony Mungin s'inscrit dans le mouvement abolitionniste ˆ part entire, et que la quasi totalitŽ des condamnŽs a le visage et le passŽ d'Anthony Mungin.

Le pire des pŽchŽs envers nos frres humains est l'indiffŽrence. Anthony Mungin dont la vie n'importe pas pour sa famille biologique sait dŽsormais que sa mort Žventuelle concerne beaucoup de personnes de part le monde. Nous lui avons rendu sa dignitŽ.

JUSTICE POUR ANTHONY MUNGIN http://anthony.mungin.free.fr

Ç Une sociŽtŽ qui recourt ˆ la peine de mort encourage symboliquement la violence. Toutes les sociŽtŽs respectueuses de la dignitŽ de leurs membres doivent s'efforcer d'abolir la peine capitale È.

Ç Nous, citoyens du monde, demandons l'arrt immŽdiat de toute exŽcution de condamnŽs ˆ mort et l'abolition universelle de la peine de mort È.

DŽclaration finale du 1er congrs mondial contre la peine de mort.

Strasbourg ­ 21, 22, 23 juin 2001

 

 

PRISE DE PAROLE DE DANIELLE LORS DE LA TABLE RONDE DU 11 OCTOBRE, EN PRESENCE DE ROBERT BADINTER , FRANCOIS-REGIS HUTIN, FRANCIS TEITGEN ET MICHEL TAUBE.

 

Je suis la prŽsidente d'une association de soutien ˆ un condamnŽ ˆ mort de Floride.

Je remercie d'abord Monsieur le Maire de nous avoir accordŽ ce temps de parole privilŽgiŽ et la mise ˆ disposition d'une table d'information dans le hall du Mange.

Vous entendrez ˆ ma voix combien je suis Žmue et honorŽe d'intervenir aprs vous messieurs.

On m'a demandŽ de vous parler de notre association, cependant, comme notre combat s'inscrit dans le mouvement gŽnŽral pour l'abolition je vous livrerai aussi quelques considŽrations gŽnŽrales.

Notre association a eu 3 ans hier, 10 octobre : c'est le jour o j'ai imprimŽ le dossier d'Anthony Mungin rencontrŽ sur le site de la Coalition Canadienne contre la Peine de Mort.

Elle aura aussi 3 ans un jeudi de novembre, jour o Anthony a tŽmoignŽ dans Ç Les Couloirs de la Mort È , reportage de SŽbastien Vibert pour EnvoyŽ SpŽcial dont vous Žtiez le grand tŽmoin Monsieur le Ministre. Aprs 3 semaines de rŽflexion je venais de prŽvenir les Canadiens, Dave et Tracy, de ma dŽcision de correspondre avec Anthony Mungin. Cette co•ncidence m'a paru comme un signe du destin.

Cet engagement a d'autres responsables et vous en premier Monsieur Badinter. Nous ne sommes pas avocats, mais, comme l'a dit Monsieur Teitgen, nous appartenons ˆ la gŽnŽration Badinter. Autres responsables : Kerry Max Cook, Jacques Derrida, Fabrice Rousselot, Steve Hawkins tous ceux qui au congrs de Strasbourg ont dit et rŽpŽtŽ que l'argument moral ne sert ˆ rien et que seules les innocences prouvŽes ˆ coup de contre enqute, rŽouverture du dossier, donc ˆ coups de dollars sment le doute dans l'opinion.

On nous demande souvent s'il y a une pŽtition ˆ signer pour Anthony et notre rŽponse est invariable : les pŽtitions sont pour ceux qui sont sur la 9me et dernire marche. Les gouverneurs n'exercent quasiment jamais leur droit de gr‰ce. En Ohio, pour une gr‰ce accordŽe le gouverneur a signŽ 10 mandats d'exŽcution. La mobilisation internationale, le soutien de personnalitŽs comme Jesse Jackson, Bianca Jagger. n'ont pas sauvŽ Karla Faye Tucker, Wanda Jean Allen, Napoleon Beazley, Gary Graham, Odell Barnes. On peut penser que la mobilisation internationale maintient en vie Mumia Abu Jamal mais on peut s'attendre ˆ tout.

Autre question :pourquoi s'engager aux c™tŽs d'une seule personne quand, nous dit-on, il faudrait les sauver tous ? D'abord parce que l'abolition a ŽtŽ et sera toujours une dŽcision politique. Elle n'appartient donc pas aux citoyens de base que nous sommes mais aux Žlus. Ensuite parce que tous les condamnŽs ˆ mort sont des personnes individuelles, avec leur part d'humanitŽ, et qu'en attendant l'abolition il faut laisser tuer ou agir.

On nous demande aussi si nous sommes convaincus de l'innocence d'Anthony. Nous rŽpondons que ce n'est pas ˆ nous de dire le droit aux Etats-Unis mais que ce que nous voulons c'est l'ŽquitŽ devant la justice et l'ŽquitŽ devant la peine. Sa condamnation ne rŽpond ˆ aucune de ces exigences. Vous pourrez consulter son cas sur notre site, dans les documents disponibles dans le hall et dans le livre de Michel Taube Ç l'AmŽrique qui tue È. Je vous donnerai un seul argument qui compte beaucoup pour nous. Anthony a ŽtŽ condamnŽ ˆ mort en 1993, son premier appel instruit par un autre avocat commis d'office, inexpŽrimentŽ, a ŽtŽ rejetŽ. NŽanmoins une personne a longuement exprimŽ son dŽsaccord. Cette personne est un magistrat, Justice Anstead, quelque temps Chief Justice de Floride et toujours juge auprs de la Cour Suprme de l'Žtat. Il disait que si ce jeune homme pouvait bŽnŽficier d'une dŽfense convenable on pourrait envisager avec optimisme un second procs. Ceci, nous le saurons dans 3 mois.

Depuis 3 ans donc et avec une poignŽe d'amis prŽsents ici ou non ˆ qui je redis merci publiquement nous avons collectŽ 13 100 dollars sur les 24 000 qu'a cožtŽ, pour l'instant, la procŽdure. Une association suisse a participŽ financirement la 1re annŽe. Aux Etats-Unis, Anthony est soutenu financirement par un couple de New-York et c'est tout.

En conclusion je dirai qu'Anthony Mungin dont la vie n'importe pas pour sa famille biologique sait que dŽsormais sa mort Žventuelle compte pour beaucoup de personnes. Je crois que nous lui avons rendu sa dignitŽ.

 

Janvier 2004

SOIREE POT-AU-FEU, GALETTE DES ROIS

- apŽritif, cafŽ compris.

 

LE SAMEDI 17 JANVIER, 19 heures 30.

A LA MAISON DE QUARTIER DES PYRAMIDES.

 

ADULTES: 12 euros, MINEURS : 6 euros.

 

Avril 2004

Samedi 17 Avril ˆ 21.00

 

 

Yannick Jaulin conte

pour Anthony Mungin

 

au cinŽma Ç l'OcŽan È 201 Avenue de la Fort

85270 Sion -Saint-Hilaire-de-Riez.

entrŽe : 15 euros

tarif rŽduit : 7 euros.

Billetterie ˆ l'Office de Tourisme de St Hilaire-de-Riez, 21 place Gaston Pateau, tŽl : 02.51.54.31.97

 

SoirŽe de soutien pour continuer ˆ financer la dŽfense de ce condamnŽ ˆ mort, noir amŽricain, organisŽe par

Ç Justice pour Anthony Mungin È

 

Mai 2004

 

AssemblŽe gŽnŽrale

L'ordre du jour est le suivant :

1. Bilan moral :
* Compte-rendu des activitŽs 2003-2004.
* Information sur la situation d'Anthony aprs le changement d'avocat.

2. Bilan financier : Etat des recettes et des dŽpenses et prise de dŽcision
concernant :
** Soutien financier ˆ Anthony


** Honoraires du nouvel avocat.
** Remboursement des sommes avancŽes en 2001.
** Action en faveur de la cause de l'abolition aux USA.

3. Renouvellement des cotisations.
4.Confirmation ou renouvellement du bureau.
5.Perspectives d'action 2004-2005.
6. Questions diverses.

 

 

Juillet :


Emmanuel, s'est rendu en Floride o il a ŽtŽ hŽbergŽ quelque temps chez Abraham Bonowitz. Le point fort de son sŽjour a ŽtŽ un dŽplacement en GŽorgie, en compagnie d'Abraham (Ç Abe È) pour protester contre une exŽcution en GŽorgie..

Gr‰ce ˆ l'action des abolitionnistes locaux tous les condamnŽs ˆ mort de Floride ont reu un ventilateur, cožt total de l'opŽration : 6000 dollars.

Septembre :

Le bureau, rŽuni le 9, a dŽcidŽ d'une nouvelle rŽpartition des responsabilitŽs. Jean Michel est le nouveau prŽsident de notre association, Danielle GuŽdon devient secrŽtaire-adjointe. Les autres conservent leurs postes.

Octobre :

Abe Bonowitz a ŽtŽ Žlu Ç abolitionniste de l'annŽe È ˆ Washington.
DŽbat peine de mort : intervention de Danielle au collge Corentin Riou de Moutiers-les-Mauxfaits ˆ la demande d'une adhŽrente, professeur de franais d'une classe de 3me.
ConfŽrence ˆ Paris d'ex-condamnŽs ˆ mort amŽricains. Auditeur pour JAM, Emmanuel

DŽcembre : Alain Richert, membre de JAM, expose au restaurant d'application du lycŽe Branly.

 

2005

Janvier : 
Appel en cour suprme de Floride dŽposŽ le 18, dŽcision sous 40 jours

Aprs le changement dÕavocat dÕAnthony la relation devient de plus en plus chaotique. Des courriers sont ŽchangŽs, rŽdigŽs collectivement par le bureau qui continue ˆ travailler. Au final, notre position devient : Ç Tu te dŽfends comme tu le veux, nous te soutenons financirement comme nous le pouvons È. A notre connaissance, le seul soutien financier consŽquent vient de notre association et de ses deux correspondants de New-York. On ne sait pas sÕil obtient de lÕargent par ailleurs. Nous nous sommes investis intensŽment pour rŽcolter et affecter ˆ sa dŽfense une moyenne de 5 000 dollars par an en 2001, 2002 et 2003. Nous pensons que la Cour Suprme de Floride peut rendre une dŽcision favorable ˆ la tenue dÕun nouveau procs en 2005 ou 2006.

 

 Le 5 Janvier 2005, le programme dÕactions 2005 est mis au point :

 

á      Avril : soirŽe conviviale : couscous et/ou lecture de la pice Ç Ce que vivent les loups È.

á      Juin : AssemblŽe gŽnŽrale.

á      Octobre : deuxime participation au Forum des associations yonnaises.

á      Novembre : soirŽe politique : projection dÕun film sur la peine de mort aux USA et/ou confŽrence Ç Crime et Ch‰timent È.

 

Aussi : proposition faite ˆ LPJ/Lutte pour la Justice dÕune rencontre des comitŽs de soutien de France.

 

La relation  chaotique perdure, dŽcision est prise dÕavancer la date de lÕAG au 1.05, la dissolution est votŽe.

 

Septembre 2005.

 

á      Les deux ex-prŽsidents participent ˆ la rencontre parisienne de personnes, presque toutes membres de Lutte Pour la Justice, qui soutiennent des condamnŽs ˆ mort amŽricains. En tout, nous sommes 13. Un participant reprŽsente un groupe similaire au n™tre et en voie dÕextinction pour les mmes motifs ( flou, complexitŽ, distance ). Les autres soutiennent moralement par de la correspondance et, financirement, par un geste ˆ No‘l, par exemple. Ils militent aussi pour la dŽfense des droits de lÕhomme ˆ Amnesty International, lÕACAT, la LDHÉ

 

á      Le solde du compte de JAM est envoyŽ ˆ Anthony.

 

á      2 Novembre 2005 : phase Ç oral arguments È, Žtape qui fait suite aux Žchanges Žcrits entre dŽfense et accusation, et ˆ lÕissue de laquelle la Cour Suprme de Floride rendra sa dŽcision.

Retour au sommaire